Au cours de la première moitié de la saison de plongée, l’été dernier, je rencontrais fréquemment un drôle d’animal dans la colonne d’eau. Comme nous n’avions aucune idée de quoi il s’agissait, et que rien dans nos guides du Saint-Laurent nous donnait d’informations pertinentes à ce sujet, nous avions comiquement baptisé l’animal « crachat de mer ».

Crachat de mer, car il vivait entouré d’une capsule de gélatine.

appendiculaire (1 sur 1)

Il a fallu que nous mettions la main sur le livre Plancton, publié par des chercheurs français, pour avoir la réponse à nos questions.

Et c’est ainsi que nous avons su que nos crachats de mer étaient en fait des appendiculaires.

L’appendiculaire ressemble à un petit tétard qui vit dans sa capsule de gélatine. L’animal vit seulement quelques jours. Il se développe très rapidement. Sa queue lui sert à créer un petit courant qui lui permet d’amener les bactéries et autres animalcules à sa bouche, afin de s’alimenter, bien sûr.

Lorsque l’animal meure, la capsule accroche des éléments de la colonne d’eau en coulant, éléments qui sont de ce fait entraîner vers les grandes profondeurs des océans, là où ils contribuent tous à la fertilisation du milieu des abysses.

Publicités

Laisser un commentaire