La mue

J’ai commencé les premiers tests de piégeage photographique dans la forêt derrière ma maison du fond des bois.  J’utilise cette fois-ci un système à détection active et non un système PIR comme précédemment.

La différence, c’est que le système actif déclenche la caméra seulement quand un animal passe entre le récepteur et l’émetteur.  C’est plus facile d’ajuster le focus ainsi qu’avec un système PIR qui projette un rayon à 5 mètres vers l’avant.

J’ai eu une seule nuit pour tester la chose actuellement.  Et ça fonctionne bien.  J’y retourne dès demain.  Je pourrai vous présenter davantage de résultats.

En marchant dans la forêt pour réaliser mon repérage ces jours-ci, j’ai trouvé une musaraigne qui venait tout juste de mourir.  L’animal ayant mis fin à ses jours l’a probablement abandonnée en m’entendant arriver sur les lieux, car la musaraigne était encore chaude.

Je l’ai récupérée et placée au centre de mon système de détection active.

Je m’attendais à la venue d’une hermine ou d’une martre, attirées qu’elles auraient été par un repas aussi facile, mais à ma surprise, c’est plutôt un lièvre d’Amérique qui a fait déclencher mon système.  Le lièvre a profité de l’obscurité de la nuit pour venir renifler la musaraigne.

Ça m’a permis de constater que les lièvres ont déjà bien entamé leur mue.  Bientôt, ils seront tout blancs.  Ce qui leur permettra de passer facilement inaperçus dans un paysage hivernal.

C’est la durée des jours qui déclenche la mue chez les lièvre d’Amérique.  Lorsque les jours raccourcissent en septembre et en octobre, et lorsqu’ils s’allongent au printemps, le signal est envoyé dans le corps de l’animal pour opérer le changement de couleur.  À l’automne, il deviendra blanc.  Alors qu’au printemps, il redeviendra brun.

Novembre est une bonne période de l’année pour poser les lièvres d’Amérique.  Souvent, ils deviendront blancs avant que la neige ne recouvre durablement les paysages.  Conséquence:  le camouflage prévu pour l’hiver trahi à l’automne la présence du petit rongeur dans une forêt toute brune et sans feuille.  Au plus grand plaisir du photographe, bien sûr!

Publicités