Le chant de la grive fauve est, à mon point de vue, le plus beau de nos forêts.

Écouter son chant

Ce petit oiseau est un grand migrateur.  S’il passe ses étés chez nous, au Québec, l’hiver, il se trouve au centre du Brésil.  La migration s’effectue de nuit.  En 24h, la grive fauve peut parcourir près de 300km.  Les vols de migration s’effectuent à une altitude d’environ 200 à 1000 mètres.  Mais les biologistes ont déjà étudié des groupes de grives qui volaient jusqu’à 2000 mètres d’altitude!

Ce petit oiseau aime les sous-bois des forêts mixtes.  Qu’ils soient denses de préférence.  En zone marécageuse, aussi.  Il consomme les petits invertébrés qui fréquentent ces zones.  On voit alors la grive effectuer de courtes plongées à partir des branches basses pour ainsi mieux fondre sur ses proies.

La grive fauve est timide.  Et la plupart du temps solitaire.  On peut l’apercevoir en couple au temps de la reproduction qui s’étend du mois de mai au mois d’août.  Considérant ce laps de temps, il peut arriver qu’il y ait deux nichées.

Le nid est assez volumineux.  Il est fabriqué par la grive à l’aide de feuilles mortes, d’herbes sèches et de morceaux d’écorce. Dans les zones humides, l’oiseau construira une genre de petite plateforme pour solidifier encore davantage son nid. Le nid n’est jamais très élevé dans les arbres.  La grive fauve fréquente les sous-bois pour s’alimenter, et c’est là aussi qu’elle place son nid.  On retrouve parfois même le nid directement sur le sol.  La grive fauve pond généralement trois ou quatre oeufs.  Les oeufs sont bleu pâle, voire bleu turquoise.  L’incubation est courte.  Elle dure de 10 à 15 jours. Les oisillons quittent le nid environ 11 jours après l’éclosion.

Le nid de la grive fauve est visé par le vacher à tête brune.  Ce dernier oiseau pond son oeuf parmi ceux de la grive.  Quand l’oisillon vacher sort de son oeuf, il pousse les oeufs de la grive en bas du nid.  Conséquence:  l’oisillon vacher pourra profiter seul du travail de ses parents d’adoption qui le nourriront jusqu’à ce qu’il soit prêt à voler de ses propres ailes.

Nous avons six espèces de grive au Québec. La grive à joues grises, la grive de Bicknell, la grive à dos olive, la grive solitaire, la grive des bois et bien sûr la grive fauve.

La plupart des espèces de grives sont en déclin plus ou moins importants.  Ce déclin est provoqué par la destruction de leurs habitats.  La fragmentation des forêts rend les nids de la grive fauve plus facilement accessibles aux prédateurs.  Et un habitat réduit produit moins de nourriture pour ces oiseaux.

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “La grive fauve: le meilleur chanteur de nos forêts!