Hier, en me promenant dans mon marais, j’ai aperçu de tout petits papillons bleutés.  Ils virevoltaient autour de moi.  Et sur une branche, deux d’entre-eux étaient engagés dans un comportement de reproduction.

papillon5

Je trouve toujours assez difficile d’identifier les insectes.  De retour chez moi, je me suis mis à la recherche de l’identité de ce beau petit papillon.  Et suis tombé sur la réponse:  Glaucopsyche lygdamus.  Ou en langage familier:  le bleu argenté.

Car le dessus des ailes du mâle est d’un beau bleuté pastel.  Je ne suis pas parvenu à poser les papillons de façon à voir le dessus des ailes, mais le simple fait de pouvoir observer leurs antennes bigarrées m’a suffit.

L’envergure des ailes de ce papillon dépasse à peine les 3 centimètres.

Comme tous les papillons, le bleu argenté passe par les quatre stades successifs:  oeuf, chenille, chrysalide et adulte.  Le bleu argenté passe l’hiver sous forme de chrysalide.  Il quitte sa capsule dès que le printemps est bien entamé; il se lance dès lors à la recherche d’un partenaire pour donner naissance à une nouvelle génération de bleus argentés.

Les femelles pondent leurs oeufs un à un, sur un bourgeon.  Les chenilles mueront plusieurs fois durant l’été.  Avant de se transformer en chrysalide, en prévision de la froide saison.

Publicités

Laisser un commentaire