Je suis passé aujourd’hui dans le marais, question de filmer encore un peu plus la neige qui fond.  Et au rythme où vont les choses, on peut prévoir que les rainettes faux-grillon chanteront sous peu.

C’est pourquoi j’accélère la cadence.  Et que je passe autant de temps dans les arbres 😉

Je place des caméras en hauteur afin de réaliser des time lapses du marais qui fond.

Et ce n’est pas facile car le marais a déjà bien fondu.  Traîner l’échelle, mais surtout la plier et la déplier dans toute cette eau n’est vraiment pas une sinécure.  Mais il faut ce qu’il faut!

J’utilise aussi des rails pour faire des images du marais.

Bref, beaucoup de plaisir! (D’accord, d’accord, ça dépend des goûts 😉 )

Pendant que je m’adonne à ces activités dites technologiques, les animaux des environs ne manquent pas de m’observer.  Ils semblent franchement me trouver étrange.  Surtout les mésanges qui s’approchent de près pour mieux comprendre la nature véritable de ce bipède porteur de caméras.

Mais il n’y a pas que des mésanges dans les environs.  Les cardinaux sont aussi bien présents.  Et les merles américains sont de retour en grand nombre de leurs lieux d’hivernage.

Il y a même des mouches qui commencent à sortir de leur torpeur et qui cherchent des lieux où se faire chauffer au soleil.

mouche

Il y a même des végétaux qui recommencent à pousser ici ou là.

mousse

Ça sent vraiment le printemps!

Et d’ici peu, les rainettes se mettront enfin à chanter!

Espérons que les chorales seront cette année nombreuses.  On a bien besoin d’un peu d’espoir en ce qui concerne cette espèce grandement menacée!

Publicités