Même s’il fait chaud sans bon sens pour une fin octobre, les animaux se préparent pour l’hiver.

Je suis à ma maison dans le fond des bois ces jours-ci. J’écris. Et j’observe. Un écureuil roux en l’occurrence. Un vrai écureuil des forêts. Celui-ci multiple les aller-retour vers ses cachettes. Il y planque de la nourriture en prévision des temps durs.

Mais je ne suis pas le seul à observer le manège de l’écureuil roux. Le geai bleu également. Opportuniste, cet oiseau attend que l’écureuil ait le dos tourné pour aller lui chiper ses réserves.

Après tout, c’est plus facile de voler que de travailler…

Publicités

Une réflexion sur “Le geai, cet opportuniste