Il y a quelques jours, j’ai été faire un tour du côté du parc de la Frayère, à Boucherville.  Mon ami Tommy Montpetit me disait qu’il savait où trouver des tortues à cet endroit.  Depuis le temps que je rêvais d’en voir, je ne me suis pas fait prier pour l’accompagner.  Ma caméra sous le bras, bien évidemment.

Et j’ai bien vu des tortues en compagnie de Tommy.  Des peintes pour être plus précis.  Il s’agit de l’espèce indigène la plus commune au Québec.  On la retrouve surtout dans la région de Montréal et de l’Outaouais.  Mais des observations sont aussi effectuées du côté de l’Abitibi et même du Lac-St-Jean.

Je suis parvenu à prendre quelques photos de ces fameuses tortues.  Mais je n’en étais pas satisfait.  Trop loin que j’étais pour obtenir un point de vue intéressant sur celles-ci.  Et en plus, la photo que j’aimais le plus souffrait d’un flou de bougé disgracieux.  Je n’en étais donc pas content et je désirais y retourner pour prendre de meilleures photos.

C’est hier que j’y suis retourné.  Et j’ai encore vu des tortues peintes.  Au même endroit.  Elles se faisaient chauffer au soleil, sur une branche à demi-immergée.

Comme je suis arrivé sur place avant qu’il ne fasse chaud, j’étais déjà installé sur les bons spots quand les tortues se sont mises à apparaître, attirées par les rayons du soleil.   Il ne me restait donc plus qu’à ramper dans la vase pour m’en approcher suffisamment et prendre les photos que je voulais.

L’attente et l’approche durèrent tout près de trois heures.   Ma présence n’a aucunement dérangé les tortues. En fait, elles étaient tellement à l’aise que l’une d’entre elles est tombée endormie à tout juste 15-20 pieds de moi!

Pour faire ces photos, j’ai utilisé un zoom téléobjectif Tamron 150-600mm.  La caméra était accrochée à un monopode puisque la lentille Tamron est lourde.  En utilisant un monopode, je pouvais prendre mes photos de façon suffisamment stable pour éviter les flous de bougé.

Voici les photos de tortues de la journée d’hier.

Les autres photos du jour:

Publicités