Hier, je suis sorti en mer.  En compagnie de fiston.  Fallait bien lui faire revoir le Saint-Laurent maintenant qu’il est bien installé avec moi sur la Côte-Nord.  Il arrive toujours un peu plus tard que moi qui dois préparer le terrain.  Il est arrivé en compagnie de sa maman.  Qui est bien sûr aussi ma blonde; je sais, ça l’air évident, mais ça vaut la peine de préciser tout ça considérant le drôle de monde dans lequel on vit 😉

Fiston était bien content de retrouver la mer.  Et moi de l’y ramener.

IMG_1779

N’en demeure pas moins que j’avais sous la main ma caméra. Faut dire que je ne m’en éloigne jamais vraiment.  Si je l’avais dans le bateau, c’était pour faire du repérage.  Cet été, j’ai envie de poser des baleines.  Des phoques.  Des oiseaux marins. Pour l’heure, je n’ai pas eu beaucoup de temps à consacrer à ces sujets.  Ma caméra est plutôt plantée dans les eaux ou dirigée vers les buissons.

Mais il y a de très belles photos à faire aussi à la surface du Saint-Laurent.  Dans mon coin de pays, on voit particulièrement les petits rorquals, les marsouins et les phoques gris (surtout mais le commun aussi, parfois).  Mais question oiseaux, c’est le klondike!  De l’aigle à tête blanche aux Fous de Bassan, tout y passe!

En compagnie de fiston, j’ai croisé la route des cormorans, des guillemots et des petits pingouins.  J’adore les petits pingouins.  Ces oiseaux peuvent plonger jusqu’à 20 mètres pour aller cueillir leurs proies.  Et comme c’est un oiseau qui est très vulnérable face à la pollution, quand il se croise sur tes sites, ça veut dire que la situation est plus positive que négative.

On a aussi vu des phoques gris, des petits rorquals et des marsouins.

Même si la lumière en pleine journée n’est pas facile, pour un repérage, c’était super!

Publicités

Une réflexion sur “Du repérage