Aujourd’hui, il ventait assez fort.  Des vagues sur le Saint-Laurent, il y avait, c’est clair.  Ça tombait quand même bien puisque je n’avais pas de clients désireux d’aller visiter les profondeurs du fleuve en ma compagnie.  J’ai donc profité de quelques heures pour aller plutôt explorer les buissons.  À la recherche d’un insecte spectaculaire ou d’un autre.

Ce n’est finalement pas un insecte qui a retenu mon attention.  Mais bien une araignée.  L’araignée-crabe des fleurs.

Cette araignée s’installe à l’affût au sommet des fleurs.  Dès qu’un insecte se présente, elle se jette dessus, les chélicères bien en avant.  Elle le mord, lui injecte du venin et aspire ensuite bien tranquillement ses fluides corporelles.

Ce qui est étonnant avec cette espèce d’araignée, c’est qu’elle a la capacité de changer de couleur.  Tout dépendant de la fleur sur laquelle elle se trouve, elle peut être jaune ou blanche.

Le changement de couleur ne s’effectue pas aussi rapidement que chez le reptile caméléon.  Cette araignée peut prendre quelques jours avant de changer complètement de couleur.

De cette façon, elle passe plus facilement inaperçue aux yeux de ses proies…et de ses prédateurs aussi.

La suite de la collecte du jour:

Publicités

3 réflexions sur “L’araignée-caméléon

  1. C’est la première fois que je trouve une araignée belle 🙂 comme quoi, quand on les regarde de près, elles sont moins menaçantes ! Très belles photos !

Laisser un commentaire