Comme je le disais dans un article de blogue précédent, je viens de recevoir une lentille super macro 20mm de la compagnie chinoise Mitakon Zhongyi.

De prime abord, la bête peut sembler très intéressante.  Obtenir une magnification de 4x à 4.5x comme elle le propose a de quoi faire rêver.  Surtout à ce prix.  Mais l’utilisation sur le terrain de la lentille fait déchanter quelque peu.

De un, elle est très peu lumineuse.  Le diaphragme est minuscule.  Peu de lumière se rend donc au capteur, même si la lentille est pleinement ouverte.  Cela nous contraint à jouer avec la vitesse ou les ISO.

Si on décide de ralentir la vitesse d’obturation pour laisser entrer plus de lumière, on se retrouve avec des problèmes de bougés.  Les flous que cela provoque sont disgracieux.  Et cela rend encore plus difficile la mise-au-point qui relève déjà du défi extrême. J’essaie, avec cette lentille, de ne pas aller en bas des vitesse 1/200 ou quelque chose du genre.  Mais ce n’est pas toujours facile.

Il reste donc à monter les ISO.  Je travaille avec une Sony qui a la réputation de fort bien gérer la basse lumière. Mais il y a quand même des limites à monter les ISO.  Le bruit apparaît un moment donné.  Et le piqué des photos s’en ressent.

Avec cette lentille, j’essaie de ne pas aller au-delà des ISO 4000.  Mais ce n’est pas toujours facile.

Normalement, j’utilise un diffuseur sur mon flash afin d’éviter les ombres dures sur les photos.  Mais cette lentille Mitakon est si peu lumineuse que je me suis décidé à retirer le diffuseur de mon flash cobra.  Et encore là, j’ai des problèmes de gestion de basse lumière.

Peut-être qu’un vrai flash dédié à la macro corrigerait en partie ce problème.  Je suis censé en recevoir un dans les prochaines semaines.  On testera la chose.  Je vous en reparlerai.

Tout ça pour dire que la Mitakon 20mm demeure malgré tout intéressante.  À cause de sa magnification puissante, tout d’abord.  Et de son faible prix ensuite.  Mais ça demeure une lentille extrêmement difficile à bien utiliser.  Aussi bien le savoir d’avance!

Pour ma part, elle trouvera une place dans mon sac photo (elle est petite, ça aide à lui faire une place) car elle permet, dans certaines circonstances, de produire des images qui sortent de l’ordinaire.  Mais il est clair qu’elle ne deviendra jamais l’outil central dont je me servirai pour faire de la photo macro d’insectes.

La collecte du jour:

Publicités

Laisser un commentaire