Je suis très heureux car la compagnie (Shearwater) qui fabrique les ordinateurs de plongée que j’utilise a lancé cet hiver un nouveau modèle.  C’est le même Perdix que j’utilisais l’été dernier, mais on lui a depuis adjoint un transmetteur!  Grosse amélioration pour ceux qui font de la photo sous-marine!

Qu’est-ce qu’un transmetteur?  C’est un petit bidule en forme de tube gris qu’on visse dans le premier étage de son détendeur (l’affaire avec un genre de code barre dessus).

IMG_1632

Son travail?  Communiquer la pression du cylindre à l’ordinateur qui se trouve sur son poignet.  Dans les faits, ça veut dire qu’une fois sous l’eau, on a qu’à regarder son ordinateur pour savoir combien d’air il nous reste dans le cylindre.  Plus besoin donc de s’étirer le bras pour aller chercher la console sur laquelle se trouve la manomètre mécanique qui communique la même information, mais de façon moins confortable.  Il va sans dire.

Quand je suis sous l’eau, les deux mains sur la caméra, je trouve ça fatiguant de libérer une main pour aller chercher le manomètre qui me dit combien de temps sous l’eau il me reste.  Cet été, un simple coup d’oeil au poignet et bingo, j’aurai l’info.  Une fraction de seconde sera nécessaire au lieu de quelques-unes, en se contorsionnant, comme l’été dernier.

Au cours des derniers étés, je travaillais avec un ordinateur Sherwood avec transmetteur.  J’ai pris goût à cette configuration.  Mais l’ordinateur Sherwood, je l’aimais beaucoup moins que le Perdix de Shearwater.  J’ai donc changé d’ordinateur l’été dernier, sacrifiant de ce fait mon transmetteur Sherwood.  J’ai appris à vraiment aimer le Perdix.  Simple d’utilisation.  Performant. De lecture facile sous l’eau.  Mais je dois avouer que je m’ennuyais quand même d’un transmetteur.  Le problème est aujourd’hui réglé!

Maintenant, il pourrait être tentant de retirer la console avec le manomètre de notre premier étage.  Moins on a de stock sous l’eau, et mieux c’est après tout.  Mais je ne le conseille pas.  Un ordinateur, ça demeure de l’électronique.  Et qui dit électronique avec une pile, dit que ça peut tomber en panne.  Sous l’eau, s’il y a une information cruciale à posséder, c’est bien la pression du cylindre.  En conservant un manomètre mécanique sur son détendeur, en complément de notre ordinateur avec transmetteur, on s’assure de toujours posséder cette information, peu importe ce qui advient de l’ordinateur.

Une mesure de sécurité importante, quoi!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire