Il faisait beau ce matin.  Et chaud.  Et les araignées-sauteuses étaient nombreuses et juchées sur les feuilles supérieures des plantes.  Pour profiter de la chaleur?  Pour mieux voir leurs proies?  Je ne sais pas, mais moi, ça faisait bien mon affaire en tout cas car elles étaient plus faciles à photographier ainsi.

J’ai pu apercevoir plusieurs espèces de ces araignées.  Des rondes.  Des ovales.  Et même une blanche.  Mais ne me demandez pas de vous dire de quelles espèces il s’agit exactement.  Le Québec compte 43 espèces de ces araignées et je trouve qu’il est très difficile de les départager.  Mais ça reste quand même beau à regarder.

Au sol, un éclair vert émeraude a attiré mon regard.  Il s’agissait de la cincindèle à six points.  Un coléoptère qui fait figure de tigre dans le monde des herbes hautes.  C’est un coléoptère prédateur qui court très rapidement.  Pour les proies, c’est difficile d’y échapper.  Pour le photographe, ça demeure un insecte assez difficile à poser 😉

cincidèle à 6 points (1 sur 1)

Les coccinelles sont enfin bien présentes.  Elles sont elles aussi de très bonnes chasseuses.  Moins rapides que la cincidèle, il va sans dire.  Mais les coccinelles peuvent quand même faire de véritables ravages dans les colonies de pucerons.  Petit train va loin comme on dit!

coccinelle maculée (1 sur 1)

(coccinelle maculée)

Tout ça alors que les iris versicolores sortent de terre.  Tout juste à temps pour la Fête nationale du Québec!

iris (1 sur 1)

***

Dans quelques jours, je partirai pour Baie-Comeau.  Un premier voyage pour préparer ma saison de plongée.  La chasse aux images sous-marines débutera donc bientôt.  Très bientôt.

Publicités

4 réflexions sur “Des araignées-sauteuses à profusion

  1. que de merveilles, patrick! on dirait que la première araignée va nous parler! elle en aurait certainement beaucoup à nous apprendre 🙂
    quant à l’iris versicolore, ça fait longtemps que je n’en ai plus vu dans ma champagne française……
    par contre il y a beaucoup d’iris des marais (tout jaune) chez moi
    merci pour cette moisson dont je ne me lasse pas 😉