Enfin une journée à la température agréable.  Et cela a instantanément fait sentir son effet positif sur la faune du marais!

Je n’avais que peu de temps aujourd’hui à consacrer à la collecte d’images.  Que quelques heures en après-midi.  Et j’ai bien fait d’y aller car j’ai pu produire des photos bien intéressantes.  Enfin, je trouve…

Au cours des derniers jours, on se demandait bien comment les parulines feraient pour s’alimenter quand elles arriveraient enfin chez nous.  Car les insectes, sous le coup du froid, demeuraient jusqu’ici bien tapis dans leurs cachettes.  Et c’est justement ceux-là que mangent les parulines.

Mais plus souvent qu’autrement, dans la nature, les événements s’orchestrent bien.  Ce qui fait qu’aujourd’hui, les insectes étaient présents.  Pas en grand nombre encore, mais suffisamment pour qu’on en voit tout autour de soi.  Et les parulines à croupion jaune ont, comme par magie, fait leur apparition en grand nombre.  J’étais littéralement encerclé par ces oiseaux magnifiques qui voletaient d’une branche à l’autre afin de capturer un moustique ou un autre insecte.

À l’étang, les bernaches ont quant à elles été rejointes par des canards autres que les colverts qui sont là depuis déjà plusieurs semaines.  Aujourd’hui, j’ai pu voir un souchet, un couple de canards d’Amérique et un chipeau.

Même les couleuvres rayées étaient au rendez-vous.  Je craignais bien que le froid des dernières semaines aurait eu un impact dévastateur sur ces populations de reptiles.  Mais à voir le grand nombre de couleuvres qui rampaient un peu partout autour de moi aujourd’hui, il faut croire que non.  Heureusement!

Publicités