Le boisé du Tremblay est parsemé d’étangs et de mares où les oiseaux barbotent avec joie.  Pour bien les observer, le mieux, c’est d’y aller tôt le matin.

L’étang où j’ai choisi de poser ma caméra ce matin est en fait un bassin constitué artificiellement par une famille de castors.  Ce qui attire, dans le secteur, des canards, des bernaches, des aigrettes, des butors, etc.

Ce matin, j’espérais capter l’image de la fameuse aigrette.  Je l’ai bien aperçue.  Mais malheureusement, elle a décidé de fréquenter un secteur un peu plus loin.  Et très difficile d’accès quand on a seulement des petites bottes.  Ce qui était mon cas.  Je me promets bien de récidiver et de coucher un autre jour le portrait de cette aigrette sur ma pellicule numérique.

Les couleuvres étaient aussi très présentes.  Mais la chaude température les a bien réveillées.  Elles filaient comme l’éclair entre les herbes.  Impossible pour moi de les poser.

Heureusement, des bernaches et des canards colverts ont accepté de poser pour moi!

Publicités