Pour le projet de film que je poursuis et qui concerne la rainette faux-grillon de l’Ouest, je tiens à filmer les prédateurs de celle-ci.  Parce que je veux un portait le plus complet possible de cette espèce menacée.

Enfin, quand je dis filmer les prédateurs de celle-ci, je veux dire quelques-uns d’entre-eux et pas tous, car la rainette est avalée par plusieurs animaux.

Parmi ceux-ci, j’ai la couleuvre rayée en tête.  Ce reptile québécois est un gros consommateur d’amphibiens.  Dont la rainette.  Il ferait une bonne vedette dans mon film.

La couleuvre rayée, ce n’est pas une espèce spécialement difficile à filmer.  Mais, bon dieu, ce printemps-ci, j’ai beaucoup de difficulté à en apercevoir.

C’était vrai jusqu’à cet après-midi! Alors que j’en ai enfin vues trois!

J’aimerais beaucoup être capable de filmer cette espèce en comportement de prédation sur des amphibiens. L’effet serait très spectaculaire dans mon film!

Bien sûr, ça va me prendre beaucoup de temps pour espérer y parvenir.  Mais au moins, maintenant, j’ai trouvé un secteur où les couleuvres sont assez faciles à apercevoir.

J’y retourne demain.  Plein d’espoir dans le ventre.  Des couleuvres, il y aura!  J’en suis sûr!

Sinon, hé bien, il y a beaucoup d’autres espèces à observer dans ce coin-là.  Des oiseaux rapaces.  Des canards.  Des insectes.  Des mammifères.  Etc.

Publicités